Maria-João Pires

  • MJ Pires © Deutsche Grammophon

Née le 23 Juillet 1944 à Lisbonne, elle joue en public pour la première fois à l’âge de 4 ans et débute ses études de musique et piano avec Campos Coelho et Francine Benoît. Plus tard en Allemagne, avec Rosl Schmid et Karl Engel. En plus de ses concerts, elle enregistre pendant quinze ans pour les Editions Erato et vingt ans pour Deutsche Grammophon. Depuis les années 70, elle se consacre à une réflexion sur l’influence de l’art sur la vie, la communauté et l’école, en cherchant à découvrir de nouveaux moyens d’établissement de cette pédagogie dans la société. Elle recherche de nouvelles formes de transmission qui respectent le développement de l’individu et des cultures, l’incitant au partage. En 1999, elle crée le Centre pour l’étude des arts de Belgais au Portugal. Elle élargit alors la divulgation de cette philosophie à Salamanca et Bahia au Brésil. En 2012, en Belgique, elle initie deux projets complémentaires : Le projet Equinox qui est dédié à la création et au développement des choeurs d’enfants issus de milieux défavorisés, et le projet Partitura, dont l’objectif est de créer une dynamique altruiste entre les artistes de différentes générations en proposant une alternative dans un monde trop souvent axé sur la compétitivité.

Dernière venue le 28 novembre 2013 avec Antonio Meneses – Schubert / Beethoven / Mendelssohn / Brahms.


«