Ensemble Artaserse

Au fil des rencontres et des concerts communs au sein des plus prestigieux ensembles de musique ancienne, Christine Plubeau (viole de gambe), Claire Antonini (théorbe), Yoko Nakamura (clavecin et orgue) et enfin Philippe Jaroussky (contre-ténor) tissent peu à peu des liens de complicité autour de conceptions musicales communes, particulièrement pour la musique italienne du début du XVIIe siècle. Ainsi naît l’Ensemble Artaserse. Son premier concert au Théâtre du Palais-Royal en octobre 2002 – autour de l’œuvre de Benedetto Ferrari – obtient immédiatement un très vif succès (Diapason-Découverte de la revue Diapason, 10 de Classica, Timbre de Diamant du magazine Opéra International, etc…). Très vite, d’autres musiciens rejoignent Artaserse, notamment Alessandro Tampieri, le premier violon de l’Ensemble. Artaserse est désormais réputé comme étant l’un des ensembles sur instruments d’époque les plus passionnants de la scène musicale.

Fort d’une géométrie variable, l’Ensemble Artaserse s’est peu à peu imposé sur le devant de la scène musicale, se produisant dans les festivals et les salles les plus prestigieuses d’Europe : Festivals d’Ambronay, Sablé, Pontoise, Saint-Michel-en-Thiérache, Festival de Musique Ancienne de Lyon, Salle Gaveau à Paris, Théâtre de l’Escorial à Madrid, Festival de Musique ancienne de Prague, etc.

Parmi ses apparitions récentes, signalons les récents concerts en duo avec Andreas Scholl et Philippe Jaroussky au Théâtre des Champs-Elysées, au Barbican de Londres et au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. En juillet 2011, l’Ensemble s’est produit en France et en Allemagne dans un programme consacré à Vivaldi avec le Nisi Diminus et des airs d’opéras. Ils ont ensuite donné quatre concerts au Japon dont deux à Tokyo, puis Osaka et Nagoya.

En juin 2012, l’Ensemble Artaserse accompagna la somptueuse contralto Marie-Nicole Lemieux en duo avec Philippe Jaroussky dans un programme dédié à la musique du XVIIè siècle. La discographie d’Artaserse comporte déjà plusieurs références largement saluées par la presse et le public : outre le disque Benedetto Ferrari chez Ambroisie (Recommandé de Répertoire, Diapason Découverte, Timbre de Platine d’Opéra International etc), l’Ensemble a gravé pour Virgin Classics des Cantates virtuoses de Vivaldi et un programme Beata Vergine consacré à la musique mariale du XVIIe siècle (Timbre de Platine d’Opéra International, etc).

Après 6 années, l’Ensemble Artaserse retrouve Philippe Jaroussky pour enregistrer la musique sacrée de Vivaldi : Stabat Mater, Longe Mala Umbrae Terrores, Salve Regina, et le Clarae stellae scintillate. Cet enregistrement est suivi d’une grande tournée : en Amérique du Sud pour des concerts à Buenos Aires, Montevideo, São Paulo, Lima, puis en Europe, à Lyon, Paris, Barcelone, La Coruna, Valencia, Madrid, Londres, Hamburg, Berlin, Regensburg…

Dernière venue : 11 juin 2012 avec P. Jaroussky et M-N. Lemieux dans « Tourbillon des sentiments dans l’Italie du XVIIè siècle ».


«