Andreas Wolf

Le jeune baryton-basse allemand Andreas Wolf est régulièrement invité par les opéras internationaux et salles de concert, travaillant avec des chefs tels que William Christie, René Jacobs, Marcus Creed, Helmut Rilling, Jérémie Rhorer, Raphaël Pichon, Peter Dijkstra, Jean-Christophe Spinosi, Alessandro De Marchi, Jordi Savall, Eduardo López Banzo, Andreas Spering, Paul Goodwin, Bertrand de Billy et Sylvain Cambreling.

Dernièrement, il brille en tant que Guglielmo dans la production de Cosi fan Tutte de Michael Haneke au Teatro Real de Madrid, à la Monnaie de Bruxelles et au Wiener Festwochen ; il revient à La Monnaie en interprétant Leporello de Don Giovanni, et à Madrid comme Figaro dans Le Nozze di Figaro, il s’illustre également dans une série de productions à Bayerische Staatsoper Munich, dans le rôles de Truffaldin dans Ariadne auf Naxos, Zuniga dans Carmen et Paolo Calvi dans une nouvelle production de Die Gezeichneten.

Parmi les temps forts de la saison 2017/18, le rôle-titre dans Le Nozze di Figaro à l’Opéra national du Rhin Strasbourg ; un retour au Bayerische Staatsoper pour Die Gezeichneten et à l’Oper Stuttgart comme Leporello, un rôle qu’il va également chanter au Tchaïkovski Concert Hall à Moscou ; Apollo dans Apollo e Dafne, dirigé par Rinaldo Alessandrini pour le Handelfestspiele Karlsruhe ; Dixit Dominus de Handel avec Holland Baroque et l’Oratorio de Noël de Bach avec Concerto Köln et Peter Dijkstra en tournée à travers l’Europe.


«