Mozart à deux et quatre mains

ANNONCE – classictoulouse.com S. Chauzy –

Le grand pianiste allemand Artur Schnabel avait coutume de dire : « Les sonates pour piano de Mozart sont trop faciles pour les enfants et trop difficiles pour les adultes. » Cet expert en la matière exprimait ainsi l’apparente simplicité d’une musique qui recèle d’insondables profondeurs. Le programme de ce double récital réunit donc des pièces pour piano à deux et quatre mains.

 

article complet à lire sur classictoulouse.com

  


« La presse en parle