Dialogue fraternel

CRITIQUE – classictoulouse.com – S. Chauzy –

Le 23 mai à la Halle aux Grains, le violoniste Renaud Capuçon et le pianiste Nicholas Angelich, tels deux frères en musique, offraient une magnifique intégrale des sonates pour violon et piano de Johannes Brahms. Ces trois partitions constituent un jalon important de cette littérature intime et forte. Ils en sont devenus les interprètes familiers et privilégiés.

 

article complet à lire sur classictoulouse.com

  


« La presse en parle