Wynton Marsalis

Wynton Marsalis est Directeur administratif et artistique du Jazz at Lincoln Center. Né en 1961 à la Nouvelle Orléans, en Louisiane, il commence son apprentissage classique à l’âge de 12 ans par la trompette. Il entre à la Juilliard School à l’âge de 17 ans et rejoint Art Blakey and the Jazz Messengers. Wynton Marsalis fait ses débuts en tant que chef d’orchestre en 1982 et a enregistré depuis lors plus de 70 albums classiques et jazz qui lui ont valu neuf GRAMMY® Awards. En 1983, il devient le premier et unique artiste à remporter des GRAMMY® Awards classique et jazz la même année, il répètera cet exploit en 1984. Wynton Marsalis a produit un grand nombre de compositions dont Sweet Release ; Jazz : Six Syncopated Movements ; Jump Start and Jazz ; Citi Movement (Griot New York) ; At the Octoroon Balls; In This House, On This Morning; et Big Train.

En 1997, il est le premier artiste de jazz à recevoir le prestigieux prix Pulitzer pour son oratorio Blood on the Fields, qui a été commandé par le Jazz at Lincoln Center. En 1999, il enregistre 8 nouveaux albums pour sa série baptisée Swingin’ Into the 21st, et crée plusieurs compositions dont le ballet Them Twos en collaboration avec le New York City Ballet. La même année, il a créé l’une de ses partitions les plus impressionnantes, All Rise, commandé et interprété par le New York Philharmonic avec le Jazz at Lincoln Center Orchestra et le Morgan State University Choir. Sony Classical sort All Rise en 2002.

En 2008, Wynton Marsalis est commissionné pour l’écriture d’une œuvre pour la commémoration du 200ème anniversaire de l’Abyssinian Baptist Church de Harlem (New York). Il compose une messe pour chœur et orchestre de jazz.

En 2009, il compose sa 2ème symphonie pour orchestre, Blues Symphony. Cette même année, Marsalis crée sa 3ème symphonie, Swing Symphony, une commande conjointe du New York Philharmonic, Berlin Philharmonic, Los Angeles Philharmonic, et du Barbican Centre.

Wynton Marsalis est également un professeur internationalement respecté et un porte-parole pour l’éducation musicale, et à ce titre il a reçu des doctorats honorifiques de dizaines d’universités et d’écoles à travers les États-Unis. Il dirige des programmes éducatifs pour les étudiants de tous âges et il présente les concerts « Jazz for Young PeopleTM » produits par le Jazz at Lincoln Center. Marsalis a également écrit, et animé, la série vidéo « Marsalis on Music » et la série radiophonique « Making the Music ».

En 2001, Wynton Marsalis est nommé « Messenger of Peace » par M. Kofi Annan, ancien Secrétaire général des Nations Unies ; Il est également désigné ambassadeur culturel des États-Unis par le Département d’Etat américain au travers de son programme « Culture Connect ». En 2009, il reçoit la Légion d’honneur, distinction suprême accordée par l’Etat français.

Marsalis siège au « Lieutenant Governor Landrieu’s National Advisory Board for Culture, Recreation and Tourism », un conseil consultatif national pour guider l’administration dans la reconstruction des économies touristiques et culturelles de la Louisiane. Il a également été nommé à la « Bring New Orleans Back Commission », à l’initiative de l’ancien maire de la Nouvelle-Orléans, C. Ray Nagin, pour aider à relancer la Nouvelle-Orléans culturellement, socialement, économiquement et pour tous les citoyens.

Wynton Marsalis a pris une part importante dans le concert Higher Ground Hurricane Relief produit par le Jazz at Lincoln Center, qui a recueilli plus de 3 millions de dollars pour le « Higher Ground Relief Fund » au profit des musiciens, des entreprises liées à la musique et aux autres entités de la Nouvelle-Orléans touchées par l’ouragan Katrina. Il a suivi la construction du Jazz at Lincoln Center au sein du « Frederick P. Rose Hall » qui a pour mission d’étendre le public du jazz par des concerts et des actions de pédagogie et de diffusion.

Dernière venue : 10 janvier 2003 avec l’Orchestre national de France et Kurt Masur dans All Rise.


«