Valérie Hartmann-Claverie

Valérie Hartmann-Claverie étudie le piano, la harpe, les ondes Martenot et la musique de chambre, tout en poursuivant ses études générales.
Elle parachève sa formation au Conservatoire de Paris, dans la classe d’Ondes Martenot de Jeanne Loriod.
Depuis ses débuts en concerts à Vienne en 1973, elle s’est produite tant en Europe qu’aux États-Unis, avec les orchestres les plus prestigieux (London Symphony Orchestra, Philharmonie de Berlin, Orchestre symphonique de Boston), sous la direction de chefs tels que S. Ozawa, K. Nagano, K. Masur ou M. Janowski.
Membre depuis sa fondation (1974), et jusqu’en 1995, du Sextuor Jeanne Loriod, elle a fondé en 1996 le Quatuor Ondes de Choc.
Parallèlement à sa carrière de soliste, Valérie Hartmann-Claverie, titulaire du CA d’Ondes Martenot et claviers électroniques, enseigne les Ondes Martenot au CNSMDP depuis 1993.
Elle a participé à l’enregistrement de Jeanne d’Arc au bûcher d’Honegger (direction L. Petitgirard), de plusieurs ouvres de Messiaen (dont deux versions de la Turangalîla-Symphonie, dirigées par Y.P. Tortelier et M. Janowski, et des enregistrements de Saint François d’Assise gravés par S. Ozawa, K. Nagano et L. Zagrosek), d’oeuvres de J. Charpentier, A. Jolivet, D. Milhaud ou O. Tessier (avec le Sextuor Jeanne Loriod). Elle a également enregistré la Fantaisie pour Ondes Martenot de Martinu avec le Quatuor Stamic.


«