Tugan Sokhiev

Direction

Chef d’orchestre de renommée internationale, Tugan Sokhiev est directeur musical de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse où il a été nommé en 2008 après trois années en tant que Chef Invité Principal et Conseiller Musical. Sous son mandat, les saisons de concerts couronnées de succès, incluant plusieurs créations mondiales et une importante activité de tournée ont contribué à accroître la réputation internationale de l’orchestre. A Toulouse, Tugan Sokhiev est aussi à l’initiative d’une académie de direction d’orchestre.

Depuis 2014, il est également directeur musical et chef d’orchestre principal du Théâtre Bolchoï de Moscou. De 2012 à 2017, il a été directeur musical du Deutsches Symphonie Orchester de Berlin.

Au cours de la saison 2018/2019, il est invité à diriger deux séries de l’Orchestre Philharmonique de Berlin dont un concert à la célèbre Waldbühne de Berlin et en tournée, une tournée à Dresde et Cologne l’Orchestre Philharmonique de Vienne, et des concerts de l’Orchestre symphonique de la NHK, du New York Philharmonic et de l’Orchestre de la Radio Finlandaise.

Au Théâtre Bolchoï, il dirigera la nouvelle production de Candide montée à l’occasion d’un hommage à Leonard Bernstein, mais aussi Viaggio a Reims, La Dame de pique, Cosi fan Tutte, Katerina Ismailova et Le Conte du Tsar Saltan. Sa saison avec l’Orchestre du Capitole inclut une version symphonique de La Damnation de Faust, Itinéraire d’une Illusion, une œuvre commandée par l’orchestre au compositeur chinois, Qigang Chen, et une tournée en Europe.

Au Conservatoire de Saint-Pétersbourg, Tugan Sokhiev fut l’un des derniers étudiants du légendaire professeur, Ilya Musin, Il reçut également les conseils de Yuri Temirkanov, Directeur Musical de l’Orchestre Philharmonique de Saint-Pétersbourg. Peu de temps après avoir obtenu son diplôme, il a fait ses débuts en 2002 à l’Opéra national du Pays de Galles avec La Bohème, puis au Metropolitan Opera avec le Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg et au Houston Grand Opera avec une interprétation très remarquée de Boris Godunov.

Son interprétation de L’Amour des trois oranges au festival d’Aix-en-Provence 2004 a obtenu un grand succès public et auprès de la critique. Elle a été reprise au Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg et au Teatro Real de Madrid. Un an plus tard, Tugan Sokhiev a été nommé « Révélation musicale de l’année » par le Syndicat de la Critique en France pour un concert à la tête de l’Orchestre National du Capitole au Théâtre des Champs-Élysées.

Peu après ses débuts, Tugan Sokhiev s’est produit à Londres avec le Philharmonia Orchestra, interprétant la Deuxième symphonie de Rachmaninov. Ce concert mémorable a donné lieu à plusieurs ré-invitations. Il a ensuite dirigé des orchestres tels que le Mahler Chamber Orchestra, le Philharmonique de Rotterdam, le Philharmonique National de Russie, ceux de l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia, de la RAI de Turin, de la Scala de Milan, de l’Opéra d’état de Bavière, de la Radio Suédoise, le Philharmonique d’Oslo, le Royal Concertgebouw d’Amsterdam, le Philharmonique de Munich et l’Orchestre national de France. Au cours des dernières saisons, il a dirigé l’Orchestre Philharmonique de Vienne (notamment au Festival de Lucerne), l’Orchestre symphonique de Chicago, l’Orchestre symphonique de Londres, l’Orchestre de Philadelphie, l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, l’orchestre de la NHK et l’Orchestre symphonique de Boston.

Tugan Sokhiev a une discographie riche et variée, incluant des enregistrements avec le Capitole de Toulouse publiés par Naïve Classique : les Quatrième et Cinquième Symphonies de Tchaïkovski, les Tableaux d’une Exposition de Moussorgski, les Danses Symphoniques de Rachmaninov, Pierre et le Loup de Prokofiev, ou plus récemment, Le Sacre du Printemps et L’Oiseau de Feu de Stravinski. Avec le DSO de Berlin, ses enregistrements d’Ivan le Terrible, de la Cinquième Symphonie et de la Suite Scythe de Prokofiev sont parus chez SONY Classical.

Dernière venue : 14 et 15 mars 2019 (Tchaïkovski – Rimski – Korsakov)