Roger Muraro

  • Roger Muraro © Alix Laveau

Né à Lyon en 1959 de parents vénitiens, Roger Muraro entreprend dans sa ville natale des études de saxophone avant de faire ses gammes au clavier en autodidacte. A 19 ans, il entre dans la classe d’Yvonne Loriod au Conservatoire de Paris et fait la connaissance d’Olivier Messiaen. Il s’impose très tôt comme l’un des interprètes majeurs du compositeur français et lui consacre en 2001 (chez Accord-Universal Music) une intégrale en 7 CD de son œuvre pour piano seul qui a fait l’unanimité de la critique. Son exécution sans partition des Vingt Regards sur l’Enfant Jésus ou encore de la somme du Catalogue d’oiseaux est considérée non seulement comme une gageure, mais comme une appropriation intime de l’œuvre de Messiaen à laquelle il s’identifie totalement.

Doté d’une technique éblouissante – il a été lauréat des Concours Internationaux Tchaïkovski de Moscou et Liszt de Parme – son jeu se met toujours au service de la poésie et de la sincérité. Son art à la fois onirique et lucide, imaginatif et rigoureux s’applique tout autant à Moussorgski, Ravel, Albeniz, Rachmaninoff, Debussy, qu’à Beethoven, Chopin, Liszt, Schumann dont il sait dégager l’émotion, les couleurs, le romantisme à fleur de peau et les ambiances sonores. En février 2001, il reçoit à Nantes une Victoire de la Musique dans la catégorie Soliste instrumental; durant la saison 2002-2003, il fait ses débuts au Carnegie Hall de New York avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par Myung-Whun Chung ainsi qu’avec l’Orchestre de Paris sous la direction de Yutaka Sado. En décembre 2003, il donne à Paris l’intégrale de l’œuvre pour piano seul de Ravel. Accueilli en récital dans les plus grandes salles du monde, il collabore avec des chefs d’orchestre de renom tels Zubin Mehta, Seiji Ozawa, Pinchas Steinberg, Marek Janowski, Valery Gergiev, Kent Nagano … Ainsi qu’avec les plus prestigieuses formations (Philharmonies de Berlin et de Vienne, Gewandhaus de Leipzig, Orchestres Philharmonique de Londres et d’Etat de Russie, San Francisco Symphony Orchestra, Orchestre National de France, Philharmonique de Munich, de la Résidence de La Haye…). En 2005, il est engagé par le Festival de Salzbourg pour jouer la Turangalîla-Symphonie et participe, en tant que soliste aux Proms’ de Londres avec le BBC National Orchestra of Wales.

Eclectique, ouvert sur un monde musical sans frontière, Roger Muraro est à la tête d’une riche discographie chez Accord. Son dernier album intitulé Regards sur le XXe siècle a obtenu le Choc du Monde de la Musique en 2008 : il offre un large florilège de la création pianistique de notre temps, convoquant Bartók, Boulez, Dutilleux, Ives, Jolas, Schoenberg, Tremblay et Messiaen dans un hommage à Claude Helffer qui fit tant pour la connaissance de la musique contemporaine.

Après avoir enseigné à Lyon, il dispense désormais son expérience de pianiste et son savoir de pédagogue aux étudiants du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris qui apprécient, comme le public du monde entier, la générosité de son discours musical et l’émotion qui se dégagent de ses interprétations toujours marquées du sceau de l’intelligence et de la sensibilité. L’altruisme de Roger Muraro apporte en effet ce supplément d’âme hérité d’Yves Nat et d’Alfred Cortot, maîtres romantiques du clavier dont il se sent artistiquement proche.

  


«