Renaud Capuçon

  • Renaud Capucon © Fowler - Erato

Le violoniste français Renaud Capuçon est l’un des musiciens les plus appréciés actuellement. Renaud a assis une solide réputation de soliste, récitaliste et chambriste, collaborant avec les plus grands orchestres et chefs d’orchestre et se produisant dans les salles de concert les plus prestigieuses.

Né à Chambéry en 1976, Renaud Capuçon commence ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris à l’âge de 14 ans, remportant de nombreux prix pendant son cursus de 5 ans. Il poursuit ses études à Berlin avec Thomas Brandis et Isaac Stern et reçoit le Prix de l’Académie des Arts de Berlin. En 1997 Claudio Abbado le choisit comme premier violon solo du Gustav Mahler Jugendorchester, où il demeure pendant trois étés, travaillant avec Pierre Boulez, Seiji Ozawa, Daniel Barenboim, Franz Welser-Moest et Claudio Abbado lui-même.

Depuis lors, Capuçon s’est établi en tant que soliste au plus haut niveau. Il donne des concertos avec des orchestres comme le Philharmonique de Berlin avec Bernard Haitink et David Robertson, le Symphonique de Boston avec Christoph von Dohnanyi, l’Orchestre de Paris avec Christoph Eschenbach et Paavo Järvi, les Philharmoniques de Radio France et de la Scala avec Myung-Whun Chung, l’Orchestre National de France avec Daniele Gatti et Valery Gergiev, l’Orchestre Simon Bolivar et le Philharmonique de Los Angeles avec Gustavo Dudamel. Parmi ses engagements à venir, on compte des concerts avec le Symphonique de Londres et François-Xavier Roth, le Chamber Orchestra of Europe avec Jaap van Zweden, le Symphonique de Detroit avec Leonard Slatkin, le Philharmonique de Los Angeles avec Matthias Pintscher et la Camerata de Salzburg avec Robin Ticciati.

Capuçon tourne également fréquemment en récital avec divers ensembles comme la Camerata de Salzbourg, les cordes de l’Orchestre du Festival de Lucerne et l’Orchestre de Chambre de Bâle. Passionné de musique de chambre, il collabore avec Martha Argerich, Nicholas Angelich, Daniel Barenboim, Yefim Bronfman, Yuja Wang, Khatia Buniatishvili, Hélène Grimaud, Maria-Joao Pires, Mikhail Pletnev, Vadim Repin, Yuri Bashmet et Truls Mørk, ainsi qu’avec son frère, le violoncelliste Gautier Capuçon. Ces partenariats le mènent, entre autres, aux festivals d’Edimbourg, de Berlin, de Lucerne, de Verbier, d’Aix en Provence, de la Roque d’Anthéron, de San Sebastian, de Stresa, de Tanglewood et de Salzbourg. Il est Directeur Artistique du Festival de Pâques d’Aix-en-Provence, qu’il fonde en 2013, et a été nommé Directeur Artistique des Sommets Musicaux de Gstaad en 2016.

En contrat d’exclusivité avec Erato/Warner Classics, Capuçon s’est construit une solide discographie. Les sorties les plus récentes incluent un disque de Concertos de Bach et Vasks avec le Chamber Orchestra of Europe où il est soliste et chef, ainsi que les Concertos de Brahms et de Berg avec le Philharmonique de Vienne sous la direction de Daniel Harding. Ses enregistrements de musique de chambre comprennent un disque de sonates de Frank, Grieg et Dvorak avec Khatia Buniatishvili. Il remporte le prix ECHO Klassik – catégorie musique de chambre – en 2012 pour son enregistrement de l’intégrale de la musique de chambre pour cordes de Fauré avec Nicholas Angelich, Gautier Capuçon, Michel Dalberto, Gérard Caussé et le Quatuor Ebène. Sa compilation “Le Violon Roi” a reçu le “Disque d’Or” et son dernier disque de concertos contemporains par Rihm, Dusapin et Mantovani a été nominé aux Victories de la Musique en 2017 et a reçu le prix ECHO Klassik cette même année.

Renaud Capuçon joue sur un Guarneri del Gesù «Panette» (1737) qui a appartenu à Isaac Stern. Il est promu Chevalier dans l’Ordre National du Mérite en juin 2011 et Chevalier de la Légion d’honneur en mars 2016.

Dernière venue : 23 mai 2017 avec N. Angelich dans un programme Brahms.


«