Orchestre Philharmonique de Saint-Pétersbourg

L’histoire de l’Orchestre Philharmonique de Saint-Pétersbourg – « l’un des meilleurs orchestres au monde » selon The Guardian – commence en 1882 quand Alexandre III décrète la formation du Choeur Musical Impérial. Devenu Orchestre de la Cour au début du XXè siècle, il interprète pour la première fois en Russie le poème symphonique Ein Heldenleben et Thus spake Zarathustra de R. Strauss, la première symphonie de Mahler, la 9ème symphonie de Bruckner, le Poem of Ecstasy de Scriabine et la 1ère symphonie de Stravinsky.

Nikish et Strauss dirigent l’Orchestre ainsi que Glazunov. En 1917, l’Orchestre de la Cour devient l’Orchestre d’Etat et est dirigé par Koussevitzky. En 1921, l’Orchestre intègre le tout récent Petrograd Philharmonia, le premier du genre dans le pays. L’échelle sans précédent de l’Orchestre amène un public nouveau, parfois même éloigné de la musique classique, dans son Grand Hall. Les plus éminents musiciens russes sont testés rigoureusement sur leur capacité à diriger cet orchestre. Les chefs d’orchestre occidentaux légendaires comme Walter, Weingartner, Abendroth, Fried, Kleiber, Monteux, et Klemperer ; les solistes Horowitz et Prokofiev, jouent avec l’Orchestre. L’Orchestre maîtrise un large répertoire contemporain. En 1918, il présente la première de Prokofiev Classical Symphony et en 1926 la 1ère symphonie de Chostakovitch.

L’année 1938 marque le début d’un demi-siècle de l’« Ere Mravinsky » – des années de travail acharné qui le hisse au rang des plus importantes formations musicales au monde. En 1946, l’Orchestre embarque pour son premier voyage à l’étranger – et donne la première représentation outre-mer de l’histoire symphonique du pays. S’en suivront des tournées régulières à travers le monde, et des participations aux festivals les plus prestigieux d’Europe. Dès lors, une collaboration unique et créative nait entre Chostakovitch et Mravinsky, à qui le compositeur dédie d’ailleurs sa 8ème symphonie. Le Chef et l’Orchestre jouent pour la première fois cinq symphonies de Chostakovitch.

Plusieurs chefs ont assisté le chef principal comme : Sanderling, A. Jansons et M. Jansons ; d’autres l’ont dirigé tels que Stokowsky, Maazel, Mehta, Masur, Svetlanov, Rozhdestvensky. De nombreux compositeurs ont écrit pour lui : Britten, Copland, Kodaly, Lutoslawski, Berio, Penderecki, et plusieurs solistes tels que Cliburn, Gould, Benedetti Michelangeli, Stern, Richter, Gilels, Oistrakh, Kogan, Virsaladze, Sokolov, Tretyakov, Gutman et Spivakov ont joué avec l’Orchestre.

Depuis 1988, Yuri Temirkanov dirige l’Orchestre. Celui-ci a récemment été élevé au rang des vingt meilleurs orchestres du monde (selon le magazine Gramophone). Il a participé aux plus prestigieux festivals, et son palmarès inclut désormais l’ouverture de la saison du Carnegie Hall et les premières des oeuvres de Penderecki, Nono, Shchedrin, Tishchenko, et Slonimsky.

Durant la saison 2016/2017, il collabore avec de nombreux chefs d’orchestres, tels que : Venzago, Casadesus, Marin, Sinaisky, Sanderling, ainsi que de nombreux solistes : Matsuev, Buchbinder, Lugansky, Gerstein, Fischer, Khachatryan, Kniazev, kutcher …

Dernière venue : 1er décembre 2008 avec Yuri Temirkanov dans un programme Prokofiev.


«