Orchestre national de France

  • Orchestre National de France © Christophe Abramowitz

Formation de Radio France, l’Orchestre national de France est le premier orchestre symphonique permanent créé en France. Fondé en 1934, il a vu le jour par la volonté de forger un outil au service du répertoire symphonique. Cette ambition, ajoutée à la diffusion des concerts sur les ondes radiophoniques, a fait de l’Orchestre national une formation de prestige. De Désiré-Émile Inghelbrecht, qui a fondé la tradition de l’Orchestre, à Emmanuel Krivine, Directeur musical à partir de septembre 2017, les plus grands chefs se sont succédés à la tête de l’Orchestre, lequel a également invité les solistes les plus prestigieux.

L’Orchestre national de France donne en moyenne 70 concerts par an à Paris, à l’Auditorium de Radio France, sa résidence principale depuis novembre 2014, et lors de tournées en France et à l’étranger. Mais le National conserve aussi un lien d’affinité avec le Théâtre des Champs-Élysées où il se produit chaque année, notamment pour des productions lyriques. Il propose par ailleurs, depuis quinze ans, un projet pédagogique par des concerts, mêlant exigence musicale et humour, s’adressant à la fois aux musiciens amateurs, aux familles et aux scolaires. Ses musiciens sillonnent aussi les écoles, de la maternelle à l’université, avec des ateliers, pour éclairer et toucher les jeunes générations.

Enfin, l’Orchestre national a créé bien des chefs-d’œuvre du XXe siècle, comme Le Soleil des eaux de Boulez, Déserts de Varèse et la plupart des grandes œuvres de Dutilleux. Tous les concerts sont diffusés sur France Musique et fréquemment retransmis sur les radios internationales. L’Orchestre enregistre également pour France Culture des concerts-fictions (Dracula, Alice et merveilles, etc.) avec des comédiens, souvent sociétaires de la Comédie-Française, des bruiteurs, etc. Autant de projets inédits qui marquent la synergie entre l’Orchestre et l’univers de la radio. De nombreux concerts sont également disponibles en vidéo sur internet, et les diffusions télévisées se multiplient (le Concert de Paris, retransmis en direct depuis le Champ-de-Mars le soir du 14 juillet, est suivi par plusieurs millions de téléspectateurs).

De nombreux enregistrements sont à la disposition des mélomanes, notamment un coffret de 8 CD, qui rassemble des enregistrements radiophoniques inédits et retrace l’histoire de l’Orchestre national. Récemment, dans le mythique Studio 104, l’orchestre a enregistré la musique du dernier film de Luc Besson, Valérian.

La saison 2017-18 se distingue par la recherche de l’excellence et de la diversité de sa programmation. La splendeur du répertoire, qui couvre trois siècles de musique (L’Oratorio de Noël de Jean-Sébastien Bach à la création française de la dernière pièce concertante de Pascal Dusapin en passant par l’hommage, centenaires obligent, aux oeuvres majeures de la Russie révolutionnaire et de Claude Debussy) sera révélée par des baguettes aussi diverses et prestigieuses que celles de Riccardo Muti, Semyon Bychkov, Neeme Järvi ou Marek Janowski mais aussi Trevor Pinnock, que l’on découvrira dans sa première rencontre avec l’orchestre.

Partageant la scène avec les musiciens du « National », les solistes invités témoignent également de la force d’attraction du nouvel Auditorium de Radio France et des formations qui s’y produisent auprès des plus grands artistes de notre époque. Martha Argerich, Maxim Vengerov, Julia Fischer, Evgueni Kissin, Truls Mörk, Jean-Yves Thibaudet, et de jeunes talents exceptionnels comme Beatrice Rana ou Francesco Piemontesi augurent de soirées fortes en émotions dans une maison de la radio qui s’affirme aussi plus que jamais maison symphonique.

Dernière venue : 25 juin 2011 avec K. Masur et D. Matsuev dans un programme Prokofiev / Beethoven.


«