Nathalie Stutzmann

  • Nathalie Stutzmann © Simon Fowler

Nathalie Stutzmann est considérée comme une des personnalités musicales les plus marquantes de notre époque et comme une des rares authentiques voix de contralto.
Sous contrat d’exclusivité avec Deutsche Grammophon comme chef d’orchestre et chanteuse, Nathalie Stutzmann a sorti deux disques. Le premier, consacré aux grands contraltos vivaldiens et intitulé Prima Donna, a été unanimement salué par la presse ; le second disque, dédié à Bach, Une cantate imaginaire, a rencontré le même succès. Comme le dit justement Diapason, Nathalie Stutzmann apporte « une interprétation aussi novatrice qu’équilibrée ».

Nathalie Stutzmann travaille régulièrement avec les plus grands chefs, et se produit avec les orchestres les plus prestigieux comme le Philharmonique de Berlin, le Philharmonique de Vienne, l’Orchestre de Paris, le London Symphony Orchestra…
Exemple même de la musicienne complète, dès son plus jeune âge Nathalie Stutzmann fait des études approfondies de piano, basson, musique de chambre et direction d’orchestre.

Parallèlement à son intense activité en tant que cantatrice, elle consacre désormais une grande partie de sa saison à ses activités en tant que Chef d’Orchestre. Dès ses débuts en 2009, deux maîtres d’exception l’ont prise sous leurs ailes pour la soutenir dans ses projets et travailler le répertoire symphonique : Simon Rattle qui l’introduit auprès de son mentor, Jorma Panula, légende de l’enseignement, et le merveilleux complice de toujours, Seiji Ozawa. Preuve en est, Nathalie Stutzmann a l’honneur d’être invitée à nouveau par Seiji Ozawa en janvier 2014, partageant la scène et co-dirigeant avec lui le Mito Chamber Orchestra dans un programme Beethoven/Mendelssohn!
De son côté, Sir Simon Rattle ne tarit pas d’éloge lorsqu’il évoque les talents de chef de Nathalie Stutzmann : « Tant d’amour, d’intensité et de pure technique, Nathalie est un chef authentique. Nous avons vraiment besoin de plus de chefs qui lui ressemblent ».
En 2013/2014, on la retrouve comme Chef Invité dans un répertoire classique et romantique auprès des orchestres symphoniques de San Paulo et Valencia. Elle dirige régulièrement en Scandinavie avec des collaborations telles que le Swedish Chamber Orchestra, le Tapiola Sinfonietta, Musica Vitae… Sans oublier l’opéra, puisque Nathalie fait ses débuts avec l’Orchestre Philharmonique de Monte Carlo, en février 2014, en dirigeant la nouvelle production de l’Elisir d’amore de Donizetti.

En 2009, elle fonde son propre orchestre de chambre, Orfeo 55, ensemble jouant aussi bien sur instruments baroques que modernes, ce qui lui permet de s’aventurer en toute liberté dans les répertoires les plus divers. Son expérience de musicienne romantique et sa connaissance des styles anciens lui permettent d’aborder aussi bien Vivaldi et Mozart que Beethoven, Wagner ou Brahms. Son approche à la fois libre et rigoureuse, sa science du phrasé et l’intensité émotionnelle de ses interprétations, sa maîtrise exceptionnelle au service de la passion qu’elle communique sont autant d’éléments qui la font apprécier du public et des orchestres qu’elle dirige.
Avec Orfeo 55, les programmes Vivaldi, Prima Donna et Bach, Une cantate imaginaire sont donnés dans toute l’Europe et remportent un vif succès. Par ailleurs, de grands solistes ont répondu à son invitation lui témoignant une confiance artistique indéfectible : la mezzo-soprano Magdalena Kožená qu’elle a accompagnée dans un programme Haydn/Mozart ; le contre-ténor Philippe Jaroussky avec qui elle interprétera un répertoire consacré à Vivaldi et Haendel ; la soprano Sonya Yoncheva avec un programme Haendel et le violoniste Renaud Capuçon avec qui elle interprétera entre autres les Concertos pour violon de JS Bach.
Cette saison, nous pourrons retrouver Nathalie Stutzmann et Orfeo 55 à Paris au Théâtre des Champs-Elysées, ainsi qu’à la Salle Pleyel, à Strasbourg, à Lyon, à Toulouse, à la Philharmonie de Varsovie et celle de Cologne, au Victoria Hall de Genève, sans oublier l’Arsenal de Metz où Orfeo 55 et Nathalie Stutzmann sont en résidence. Nathalie Stutzmann est artiste associé de la Fondation Singer-Polignac.

Chevalier des Arts et Lettres et Chevalier de l’Ordre National du Mérite, Nathalie Stutzmann donne également des cours d’interprétation à travers le monde, et enseigne également à la Haute école de Musique de Genève.

Dernière venue : 10 décembre 2013 – Programme : Vivaldi, Haendel
  


«