Natalie Dessay

  • Natalie Dessay © Simon Fowler

Née en 1965 à Lyon, Natalie (sans « h », hommage discret à Natalie Wood) grandit à Bordeaux. Après s’être rêvée danseuse étoile, elle entame parallèlement des études d’allemand, de théâtre et de chant, catégorie soprano léger. Elle progresse à pas de géant, fait en une année ce que les autres font en cinq et quitte le Conservatoire avec un Premier Prix. Elle a 20 ans. Après un bref séjour au sein des chœurs du Théâtre du Capitole de Toulouse, elle retrouve Bordeaux et une certitude : elle sera soliste.

Après un début de carrière consacré aux rôles de soprano colorature (La Reine de la Nuit, Lakmé, Zerbinette, Olympia), Natalie Dessay élargit son répertoire au fil des années pour se rapprocher des héroïnes belcantistes, tout en continuant à défendre le répertoire français.

Elle interprète sa première Lucia à Chicago puis La Sonnambula au Metropolitan Opera de New York. Elle est Ophélie (Hamlet) au Théâtre du Capitole de Toulouse, et c’est dans ce rôle qu’elle débute au Covent Garden de Londres et au Liceu de Barcelone. Elle reprend Lucia di Lammermoor à l’Opéra National de Paris et au Metropolitan Opera de New York.

Elle chante alors Manon, rôle qu’elle affectionne particulièrement, au Grand Théâtre de Genève et qu’elle reprend à Barcelone après avoir été Juliette au MET et Marie (La Fille du Régiment) à Londres, Vienne et New York.
Elle chante sa première Mélisande au Theater an der Wien, puis la Traviata au Festival de Santa Fe, rôle qu’elle reprend au Japon dans une tournée du Teatro Regio de Turin, au Festival d’Aix-en-Provence, au Staatsoper de Vienne, et au Metropolitan Opera de New York, et interprète le rôle de Cleopatra (Giulio Cesare) et Manon à l’Opéra National de Paris.

Plus récemment, elle reprend le rôle de Marie (La Fille du Régiment) à l’Opéra de Paris, Les Contes d’Hoffmann au Liceu et à l’Opéra de San Francisco, et Giulio Cesare au Metropolitan Opera de New-York.
Natalie Dessay est nommée Kammersängerin par le Wiener Staatsoper, première française à recevoir ce titre.
Natalie Dessay a une importante discographie.

A l’automne 2006 paraissait une anthologie qui fait date, « le Miracle d’une voix », en CD et DVD. Le premier a été plus que double disque d’or, le second DVD de platine, un record!
Plusieurs DVD ont capté ses interprétations scéniques marquantes.

Natalie Dessay enregistre en exclusivité pour Erato (anciennement Virgin Classics).

Dernière venue : le 28 Février 2012 – Programme : «Mélodies» avec Philippe Cassard (piano)

  


«