Nahuel di Pierro

Nahuel Di Pierro est né à Buenos Aires. Il est issu de l’Institut Artistique du Teatro Colón où il a débuté en chantant des rôles tels que Masetto (Don Giovanni), Haly (L’Italienne à Alger), Figaro (Le Nozze di Figaro), Colline (La Bohème), Guglielmo (Cosí fan Tutte)… Lors de la saison inaugurale de l’Opéra de Valencia en Espagne, il participe aux productions de Fidelio, Don Giovanni et Cyrano de Bergerac.

Il poursuit sa formation au sein de l’Atelier Lyrique de l’Opéra national de Paris et du Young Singer Program du Festival de Salzbourg.

Au cours des dernières saisons, on a pu l’entendre à l’Opéra de Paris (Salomé, La Sonnambula, Idomeneo, Don Carlo, Don Giovanni, L’Italiana in Algeri, I Capuleti e I Montecchi, L’Incoronazione di Poppea, La Bohème), au Covent Garden de Londres (Colline, Masetto), à Salzbourg (Achior dans La Betulia Liberata de Mozart, dirigé par Riccardo Muti), au Deutsche Oper de Berlin (Basilio dans Le Barbier de Séville), à Amsterdam (Léandre dans L’Amour des Trois Oranges), à Dessau (Sarastro dans Die Zauberflöte), au Luxembourg (Selim dans Le Turc en Italie), à Santiago du Chili (Sarastro et Colline), à Buenos Aires (Don Giovanni), à Baden-Baden et Genève (Lorenzo dans I Capuleti e I Montecchi), à Zurich (Lord Sidney dans Il Viaggio a Reims, The Cold Genius dans King Arthur, Osmin dans L’Enlèvement au Sérail, Créon dans Médée de Charpentier), au Capitole de Toulouse (Colline, Basilio, Angelotti dans Tosca et Ferrando dans Il Trovatore), à Bordeaux (Haly, Basilio, Colline, Ismenor/Teucer dans Dardanus de Rameau), à l’Opéra d’Angers-Nantes (Selim), à l’Opéra Royal de Versailles (Plutone et Augure dans L’Orfeo de Rossi), à Nancy (Assur dans Semiramide), au Théâtre des Champs-Elysées (La Voce dans Idomeneo, Masetto) et dans les festivals de Glyndebourne (Colline), Bad-Wildbad (Walter/Melchthal dans Guillaume Tell), Aix-en-Provence (Guglielmo, Leporello dans Don Giovanni), Mostly Mozart à New York, et Edinburgh (Guglielmo).

Au concert, il a participé à plusieurs séries avec l’Orchestre national de France (Kurt Masur, James Conlon, Daniele Gatti, James Gaffigan), l’Orchestra Giovanile Luigi Cherubini (Riccardo Muti), l’Orchestre de Paris (Louis Langrée, Jérémie Rhorer, Bertrand De Billy), l’Ensemble Matheus (Jean-Christophe Spinosi), le Cercle de l’Harmonie (Jérémie Rhorer), le Concert d’Astrée (Emmanuelle Haïm), l’Orchestre Révolutionnaire et Romantique (John Eliott Gardiner), le Hallé Orchestra de Manchester (Mark Elder)… dans des œuvres telles le Messie de Haendel, la Missa Defunctorum de Paisiello, la Passion selon Saint Jean de Bach, le Stabat Mater de Dvorák, la Messe du Couronnement / la Messe en Ut / les Vêpres d’un confesseur / le Requiem de Mozart, L’Enfance du Christ de Berlioz, le Stabat Mater de Rossini, ainsi que dans divers programmes allant de Monteverdi à Verdi. Il s’est produit en récital à Paris (Salle Cortot), à Toulouse (Capitole) et au Wigmore Hall de Londres.

Cette saison, il chante Leporello dans Don Giovanni à l’Opéra de Lorraine et au Luxembourg, Colline dans La Bohème à Baden-Baden, Le Gouverneur dans Le Comte Ory et Seneca dans Le Couronnement de Poppée à l’Opéra de Zurich, Don Giovanni à Tel-Aviv et Mustafà dans L’Italienne à Alger pour son retour au Teatro Colón de Buenos Aires. Il participe à un gala Mozart au ­­­Théâtre des Champs-Elysées avec Emmanuelle Haïm, au Requiem de Mozart avec l’Ensemble Pygmalion, à la Messe en mi bémol de Schubert à Chicago avec Riccardo Muti et chante dans l’oratorio Judas Maccabaeus au Festival Haendel de Göttingen.


«