Martha Argerich

  • Martha Argerich © Guido Adler / DG

Née à Buenos Aires, Martha Argerich étudie le piano dès l’âge de cinq ans avec Vincenzo Scaramuzza. Considérée comme une enfant prodige, elle se produit très tôt sur scène.
 En 1955, elle se rend en Europe et étudie à Londres, Vienne et en Suisse avec Seidlhofer, Gulda, Magaloff, Madame Lipatti et Stefan Askenase.


En 1957, Martha Argerich remporte les premiers prix des concours de Bolzano et de Genève, puis en 1965 le concours Chopin à Varsovie. Dès lors, sa carrière n’est qu’une succession de triomphes.

Si son tempérament la porte vers les oeuvres de virtuosité des XIXe et XXe siècles, elle refuse de se considérer comme spécialiste. Son répertoire est très étendu et comprend aussi bien Bach que Bartók, Beethoven, Schumann, Chopin, Liszt, Debussy, Ravel, Franck, Prokofiev, Stravinski, Chostakovitch, Tchaïkovski, Messiaen.
 Invitée permanente des plus prestigieux orchestres et festivals d’Europe, du Japon et d’Amérique, elle privilégie aussi la musique de chambre. Elle joue et enregistre régulièrement avec les pianistes Nelson Freire, le violoncelliste Mischa Maisky, le violoniste Gidon Kremer ainsi qu’avec Daniel Barenboim : « Cet accord au sein d’un ensemble est très apaisant pour moi ».

Importante discographie chez EMI/Erato, Sony, Philips, Teldec et DGG. Récemment : les concertos n°1 et n°3 de Beethoven (Grammy Award) ainsi que les concertos n°20 et n°25 de Mozart avec Claudio Abbado, récital de Berlin avec Daniel Barenboim (Mozart, Schubert, Stravinsky), un disque de live à Buenos Aires avec Daniel Barenboim, consacré à Schumann, Debussy, Bartók et un disque en duo avec Itzhak Perlman consacré à Schumann, Bach, Brahms. Un grand nombre de ses concerts ont été retransmis par les télévisions du monde entier.

Martha Argerich collectionne les récompenses pour ses enregistrements : « Grammy Award » pour les Concertos de Bartók et Prokofiev, « Gramophon – Artist of the Year », « Best Piano Concerto Recording of the Year » pour les Chopin, « Choc » du Monde de la Musique pour son récital d’Amsterdam, « Künstler des Jahres Deutscher Schallplatten Kritik », « Grammy Award » pour Cendrillon de Prokofiev avec Mikael Pletnev. 


Avec comme objectif d’aider les jeunes, en 1998 elle devient Directeur artistique du « Beppu Argerich Festival » au Japon.
 Martha Argerich a reçu de nombreuses distinctions :


– « Officier de l’Ordre des Arts et Lettres » en 1996 et « Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres » en 2004 par le Gouvernement français
« Académicienne de Santa Cecilia » à Rome en 1997

 – « Musician of the Year » par « Musical America » en 2001

 – « The Order of the Rising Sun, Gold Rays with Rosette » (pour sa contribution au développement de la culture musicale et son soutien aux jeunes artistes) par le Gouvernement japonais et le prestigieux Prix
« Praemium Imperiale » par l’Empereur japonais en 2005.
– Kennedy Center Honors en décembre 2016 par Barack Obama

Dernière venue : 24 avril 2017 avec Stephen Kovacevich dans un programme Debussy / Rachmaninov.


«