Maarten Engeltjes

Le jeune contre-ténor néerlandais Maarten Engeltjes, né en 1984, commence à chanter comme soprano à l’âge de 4 ans. En 1995, Sir David Wilcocks le sélectionne comme soliste dans les Coronation Anthems d’Haendel au Boys Choir Festival à Haarlem aux Pays-Bas. Il participe également en tant que soprano solo à divers enregistrements discographiques à la cathédrale de Riga en Lettonie (dont le fameux Miserere d’Allegri).

Maarten Engeltjes commence à s’intéresser à la voix de contre-ténor à l’âge de 16 ans en chantant les airs d’alto solo de la Passion selon Saint Matthieu de Bach. Suivent rapidement de nombreux engagements. Maarten Engeltjes sort diplômé avec les félicitations du jury du Royal Conservatory de La Haye en septembre 2007, et a reçu l’enseignement de Maria Acda, Manon Heijne, Michael Chance et Andreas Scholl.

Fermement impliqué dans les répertoires baroque et contemporain, il a récemment interprété les rôles de Tolomeo dans Giulio Cesare d’Haendel avec la Capella Cracoviensis à Cracovie, Bertarido dans Rodelinda d’Haendel au Festival de Saint-Jacques de Compostelle en Espagne, Adschib dans l’Upupa de Hans Werner Henze dirigé par Markus Stenz au Concertgebouw d’Amsterdam, le Desdner Requiem de Lera Auerbach avec la Staatskapelle Dresden sous la direction de Vladimir Jurowski, The War in Heaven du compositeur anglais Gavin Bryars au Muziekgebouw aan’ t IJ, la Passion selon Saint Matthieu de Bach avec la Nederlandse Bachvereniging dirigée par Jos van Veldhoven, le Stabat Mater de Pergolesi avec Concerto Köln, le Magnificat de Bach avec le Bergen Philharmonic sous la direction de Juanjo Mena, le rôle de Mago Christiano dans Rinaldo d’Haendel à l’Opéra de Lausanne, le rôle de Meraspe dans Artemisia de Cavalli avec La Venexiana, la Passion selon Saint Jean de Bach en tournée européenne avec Ton Koopman et l’Amsterdam Baroque Orchestra et la Messe en si de Bach avec l’Akademie für Alte Musik Berlin sous la direction de Daniel Reuss.

Il a précédemment interprété le rôle de l’Ange lors de la création de l’opéra Adam in Ballingschap de Rob Zuidam à l’Opéra d’Amsterdam, Polinesso dans Ariodante d’Hændel dirigé par Federico Maria Sardelli au Festival de Beaune, le Dixit Dominus avec le Nederlands Kamerkoor sous la direction de Peter Dijkstra, des cantates de Bach dirigées par Ton Koopman au Concertgebouw, le Stabat Mater de Vivaldi avec Musica Amphion au Festival Classique de La Haye, l’Oratorio de Noël de Bach à Tokyo et Osaka et une tournée mondiale avec William Christie et Les Arts Florissants, ainsi qu’une tournée en Belgique avec l’orchestre baroque flamand B’Rock dans le Nisi Dominus de Vivaldi et le Salve Regina de Hasse.

On l’entendra prochainement dans le Nisi Dominus de Vivaldi avec l’Ensemble Arion de Montréal sous la direction d’Alexander Weimann, des cantates pour alto solo de Bach avec le Bergen Philharmonic, la Passion selon Saint Matthieu de Bach avec la Nederlandse Bachvereniging sous la direction de Peter Dijkstra, l’Oratorio de Noël, la Passion selon Saint Matthieu, la Messe en si de Bach et le Messie d’Haendel avec Ton Koopman et l’Amsterdam Baroque Orchestra, un enregistrement proposant le Dixit Dominus d’Haendel et le Magnificat de Bach avec Peter Dijkstra et le Choir of the Bayerischen Rundfunk, le Stabat Mater de Pergolesi avec le Netherlands Chamber Orchestra, le rôle d’Ottone dans Agrippina d’Haendel avec le Combattimento Consort Amsterdam et la Passion selon Saint Jean de Bach avec le Münchener Philharmonic et le Tonhalle Orchester Zürich.

  


«