Jonas Kaufmann

  • Jonas KAUFMANN © Uli Webber

Né à Munich, le ténor Jonas Kaufmann est aujourd’hui reconnu sur la scène internationale comme l’un des artistes lyriques les plus brillants de notre époque.

Jonas Kaufmann a effectué des débuts sensationnels dans les principaux théâtres lyriques. Il s’est produit au Covent Garden de Londres dans La Rondine aux côtés d’Angela Gheorghiu et dans Carmen sous la direction d’Antonio Pappano en 2007. Il a également été Alfredo dans La Traviata au Metropolitan Opera de New York et à l’Opéra Lyrique de Chicago, ainsi que dans les nouvelles productions de cette même œuvre à l’Opéra Bastille et à la Scala de Milan en 2007. Il a chanté Tamino dans La Flûte enchantée au Bayerische Staatsoper, au Wiener Staatsoper et au Met, Belmonte dans L’Enlèvement au sérail au Festival de Salzbourg et Faust dans La Damnation de Faust au Théâtre de la Monnaie de Bruxelles.

Le ténor s’est produit avec quelques-uns des plus éminents chefs et orchestres du monde, parmi lesquels le Philharmonique de Berlin dirigé par Sir Simon Rattle et par Nikolaus Harnoncourt, l’Orchestre Symphonique de Cleveland sous la baguette de Franz Welser-Möst et le Philharmonique de Vienne dirigé par Helmut Rilling.

En janvier 2009, Jonas Kaufmann a chanté Le Chevalier à la rose sous la direction de Christian Thielemann à Baden-Baden. En février, il a ébloui le public du Théâtre des Champs-Elysées lors d’un récital dans la série des Grandes Voix (Massenet, Gounod, Puccini…) Il est ensuite retourné à Zurich pour la nouvelle production de Tosca mise en scène par Robert Carsen et dirigée par Christoph von Dohnanyi. Il a également chanté La Traviata à Zurich avant de retourner à l’Opéra de Vienne pour Manon et Tosca. En juillet 2009, ses débuts dans le rôle-titre de Lohengrin, dans une nouvelle production de Richard Jones, sous la direction de Kent Nagano à l’Opéra de Munich, a été saluée par l’ensemble de la presse musicale internationale.

En 2009/2010, il a fait ses débuts dans le rôle-titre de Don Carlo à Londres avant de retourner au Met pour Tosca puis pour Carmen, qu’il a également chanté à Munich. En janvier 2010, il a fait sensation en Werther à l’Opéra Bastille aux côtés de la Charlotte de Sophie Koch. On a également pu l’entendre en récital au Festival de Munich (Tosca) ainsi qu’au Festival de Pâques de Salzbourg (le Requiem de Verdi). A l’été 2010, il a fait ses débuts au Festival de Bayreuth dans une nouvelle production de Lohengrin, puis il a chanté Fidelio de Beethoven au Festival de Lucerne sous la direction de Claudio Abbado.

En 2010/2011, Jonas Kaufmann a repris Werther avec Sophie Koch au Wiener Staatsoper ; il a notamment chanté Cavaradossi dans Tosca à la Scala de Milan puis au Covent Garden de Londres, Don José dans Carmen au Bayerische Staatsoper de Munich – rôle qu’il reprendra en septembre à Otsu et à Tokyo – et Siegmund dans La Walkyrie au Met. Il s’est produit en récital au Théâtre des Champs-Elysées dans la série des Grandes Voix, dans un programme consacré à La Belle Meunière de Schubert.

En 2011/12, après un été riche en apparitions – Don Carlo à Tokyo, ainsi que Florestan dans Fidelio et un récital au Festival de Munich –, il a chanté Faust et Siegmund au Met.

Cette saison, on a pu l’entendre dans les rôles de Florestan à Munich et au Théâtre des Champs-Elysées, Caravadossi, également à Munich, et Lohengrin. On peut également l’entendre dans les rôles-titres de Parsifal au Met et au Staatsoper de Vienne et de Don Carlos à Covent Garden. Il terminera la saison aux Festivals de Munich (Manrico dans Il trovatore) et de Salzbourg (le rôle-titre de Don Carlos).


«