Il Giardino Armonico

Il Giardino Armonico (IGA), fondé à Milan en 1985 et dirigé par Giovanni Antonini, est reconnu dans le monde pour ses interprétations sur instruments d’époque. Il rassemble des musiciens issus des plus importantes institutions musicales. Le répertoire de l’Ensemble est principalement axé sur les XVIIe et XVIIIe siècles. Selon les exigences de chaque programme, l’Orchestre est constitué de 3 à 30 musiciens.

Il Giardino Armonico est régulièrement invité par les grands festivals internationaux et se produit dans les plus belles salles de concert. Il est largement reconnu pour ses concerts mais aussi pour ses mises en scène d’opéras comme Orfeo de Monteverdi, La serva padrona de Pergolèse, Ottone in villa de Vivaldi, Aggripina, Il Trionfo del Tempo e del Disinganno et La Resurrezione de Haendel, et plus récemment, Giulio Cesare avec Cecilia Bartoli au Festival de Salzbourg en 2012.

Parallèlement, Il Giardino Armonico entretient une activité d’enregistrement intense. Après plusieurs années lié par contrat d’exclusivité avec TELDEC Classics, Il Giardino Armonico a reçu de nombreux prix internationaux pour des enregistrements de Vivaldi, Bach et d’autres compositeurs du XVIIIe siècle. Puis l’Ensemble enregistre avec Naïve La Casa del Diavolo de Boccherini, les concertos pour violoncelle (avec Christophe Coin) et Ottone in villa de Vivaldi qui sera récompensé par un “Diapason d’Or” en 2011. Plus récemment, sous le label Onyx, il enregistre les concertos pour violon de Vivaldi avec Viktoria Mullova. Après le succès du Vivaldi Album réalisé en 2000 avec Cecilia Bartoli pour Decca Classics (qui a reçu un Grammy Award) l’Ensemble a réalisé en exclusivité avec Decca/L’oiseau-Lyre l’intégrale des Concerti Grossi opus 6 de Haendel et la cantate Il Pianto di Maria avec Bernarda Fink.

En 2009, une nouvelle collaboration avec Cecilia Bartoli a conduit au projet Sacrificium (Decca), l’enregistrement est “Disque de Platine” en France et en Belgique, et est récompensé par un “Grammy Award”. Toujours chez Decca, l’Ensemble enregistre Alleluia (mars 2013) et Haendel en Italie (octobre 2015) avec Julia Lezhneva, album acclamé par le public et la critique. En 2016, IGA sort l’album Serpent & Fire avec Anna Prohaska (chez Alpha Classics / Outhere Music Group) distingué par l’ICMA du prix “baroque vocal” en 2017 et enregistre également un album Telemann, gagnant du prestigieux et très convoité ECHO Klassik. Parallèlement, une fructueuse collaboration avec la violoniste Isabelle Faust mènera à l’enregistrement des cinq concertos pour violon de Mozart (Harmonia Mundi, 2016), enregistrement récompensé par un Gramophone Award en 2017. Il Giardino Armonico fait partie du projet « Haydn 2032 » pour lequel la Fondation Haydn a été créée à Bâle dont le but est de soutenir à la fois l’enregistrement de toutes les symphonies d’Haydn (Alpha Classic) et une série de concerts dans certaines capitales européennes, avec des programmes axés sur ce répertoire fascinant.

En novembre 2014, leur premier album intitulé La Passione sort et remporte un “Echo Klassik” en 2015. Il Filosofo (2015) est “CHOC de l’Année” par Classica. Le troisième Solo e Pensoso est publié en août 2016, et le quatrième Il Distratto en mars 2017. Ce dernier remporte le Gramophone Award en 2017. L’Ensemble collabore régulièrement avec des solistes de renom tels que Giuliano Carmignola, Sol Gabetta, Katia et Marielle Labèque et Giovanni Sollima.

Il Giardino Armonico enregistre La Morte della Ragione, un album axé sur la sensibilité à la musique baroque à travers l’Europe et sur le renouvellement de l’écoute de la musique ancienne. En 2018, l’Ensemble poursuivra la collaboration avec la jeune et talentueuse violoniste Patricia Kopatchinskaja avec un nouveau programme qui se veut un lien constructif entre passé et futur, entre justesse philologique et musique contemporaine.

Dernière venue : 2 avril 2014 avec Giovanni Antonini dans La Morte della Ragione.


«