Hasnaa Bennani

Hasnaa Bennani commence son parcours musical auprès de sa sœur Jalila Bennani et de son professeur de violon Lazslo Fodor. Diplômée du Conservatoire national supérieur de Musique et de Danse de Paris, en chant, dans la classe de Glenn Chambers, Hasnaa Bennani se perfectionne en musique ancienne auprès d’Howard Crook et Isabelle Poulenard.

Hasnaa Bennani a remporté en 2011 le Premier Prix du Concours de Chant Baroque de Froville.

Elle brille dans le répertoire baroque sacré, notamment sous la direction de Jurjen Hempel avec l’Orchestre d’Auvergne, Patrick Ayrton à l’Opéra de Dijon, Michel Piquemal au Festival des Alizés d’Essaouira, Joël Suhubiette au Festival de saint-Céré et Michel Laplénie. Elle collabore avec l’Ensemble Pierre Robert, Le Concert Lorrain, Akadêmia ainsi qu’avec Les Folies Françoises.

Elle chante régulièrement avec La Grande Ecurie et la Chambre du Roy sous la baguette de Jean Claude Malgoire (Le Messie de Händel, le rôle-titre dans Venus and Adonis de Blow au Théâtre des Champs Elysées…), Le Palais Royal, Le Poème Harmonique.

Elle a entamé une collaboration très fructueuse avec Les Talens Lyriques et Christophe Rousset, en Corisande d’Amadis de Lully, puis Zais de Rameau (Opéra royal de Versailles, Festival de Beaune, etc…).

Avec Les Musiciens du Louvre et Marc Minkowski, elle a chanté la Messe en si mineur de Bach à la Philharmonie d’Essen, au Concertgebouw d’Amsterdam, au Festival Bach de Lausanne, au Konzerthaus de Vienne et à Köthen en Allemagne.

À l’opéra, Hasnaa Bennani a joué les rôles de l’enfant dans L’Enfant et les sortilèges de Ravel, le rôle de Gretel dans Hänsel und Gretel de Humperdinck, celui de Barbarina dans Le Nozze di Figaro de Mozart, le rôle de Maguelonne dans Cendrillon de Viardot au Musée d’Orsay dirigé par Emmanuel Olivier et mise en scène d’Emmanuelle Cordoliani, La Neige et le Printemps dans La Chouette Enrhumée, ouvrage lyrique de Gérard Condé à l’Opéra de Metz. Elle a incarné avec succès Cléone et Une ombre heureuse dans Castor et Pollux de Rameau, sous la direction d’Hervé Niquet (Théâtre des Champs-Élysées).

Hasnaa Bennani est invitée à chanter en récital un vaste répertoire, formant avec le claveciniste Laurent Stewart un tandem très sollicité. En concert, elle a chanté David Penitente et la Messe du Couronnement de Mozart avec Jean-Claude Malgoire, la Cantate Ino de Telemann avec Les Muffatti, les Leçons des Ténèbres de Couperin à la Chapelle Royale de Versailles avec Vincent Dumestre, Bach et Telemann avec La Rêveuse à Fribourg, au Théâtre d’Orléans et à la Folle Journée de Nantes, ainsi que Lully et Clérambault avec Le Parnasse Français dirigé par Louis Castelain au Festival de Musique ancienne d’Utrecht.

Parmi ses engagements récents, citons Cléone et une Ombre heureuse dans Castor et Pollux de Rameau au Théâtre du Capitole (mise en scène de Mariame Clément) avec Les Talens Lyriques qu’elle retrouve à l’Opéra de Nancy pour Armide de Lully (mise en scène de David Hermann), le Requiem de Mozart avec Jean-Claude Malgoire.


«