Hartmut Haenchen

« Hartmut Haenchen est sans aucun doute l’un des plus grands chefs d’orchestre de Wagner de notre temps »

Opernwelt

Sa grande intelligence et son intégrité musicale ont assuré à Hartmut Haenchen une place de choix sur le devant de la scène musicale. Né à Dresde en 1943, il a grandi en République démocratique allemande d’après-guerre.

Malgré les restrictions imposées par l’ancien régime est-allemand, Hartmut Haenchen obtint l’autorisation de travailler avec les meilleurs ensembles occidentaux, y compris l’Orchestre philharmonique de Berlin et le Royal Concertgebouw Orchestra. En 1986, il a déménagé aux Pays-Bas et a été nommé chef d’orchestre des orchestres philharmoniques et de chambre des Pays-Bas, et directeur musical du Dutch National Opera. Avec sa grande expérience et sa profondeur de compréhension, il a gagné le respect de ses pairs, tandis que le public s’est enthousiasmé devant l’humanité de ses interprétations. Il est particulièrement renommé et respecté pour ses lectures d’œuvres de Richard Strauss, Wagner et Mahler. En octobre 2008, il a reçu la Croix fédérale du mérite de la République d’Allemagne, pour saluer sa contribution exceptionnelle à la musique et aux arts.

Parmi ses derniers temps forts, on peut citer une nouvelle production de Parsifal au Festival de Bayreuth, parue sur Deutsche Grammophon, et un concert de gala célébrant le 100ème anniversaire de Wieland Wagner. Tristan und Isolde et Elektra à l’Opéra de Lyon, et Così fan tutte au Grand Théâtre de Genève, une continuation de son projet War & Peace et des concerts symphoniques à travers le monde. Il se lance également dans une Série Bruckner, avec pour projet de diriger toutes les symphonies de Bruckner. Le périodique allemand Opernwelt l’a nommé « Conductor of the Year 2017 ».

Hartmut Haenchen travaille régulièrement avec de nombreux orchestres dans le monde entier. Le Royal Stockholm Philharmonic, le Royal Danish Orchestra, l’Orchestre symphonique de la Monnaie, le New Japan Philharmonic, l’Orchestre Philharmonique des Pays-Bas, l’Orchestre Académique National de Santa Cecilia, l’Orchestre Symphonique National de la RAI (Turin), l’Orchestre national du Capitole de Toulouse, l’Orchestre de la Suisse Romande, Gürzenich-Orchestre Köln, Staatsorchester Stuttgart et Museumsorchester Frankfurt.

Hartmut Haenchen a tissé des liens étroits avec plusieurs des plus grandes maisons d’opéra du monde. Sa carrière de treize ans en tant que directeur musical de l’Opéra national néerlandais se distingue par son large choix d’opéras de Berg, Gluck, Haendel, Mozart, Moussorgski, Puccini, Reimann, Chostakovitch, Strauss, Tchaïkovski, Verdi et Wagner. Il a rencontré le succès auprès des critiques en dirigeant l’Anneau du Nibelung de Wagner mis en scène par Pierre Audi. Disponible sur CD, DVD et diffusé en ligne, le cycle a été relancé pour le bicentenaire de Wagner en 2013. D’autres productions récentes à Amsterdam incluent une nouvelle production de Der fliegende Holländer de Wagner, publiée sur Blu-ray / DVD.

Récemment, Hartmut Haenchen a travaillé sur Tannhäuser de Wagner au Royal Opera de Londres, Iphigénie en Tauride au Grand Théâtre de Genève, Daphné de Strauss et Elektra au Théâtre du Capitole de Toulouse, Lohengrin et Fidelio au Teatro Real de Madrid, Der fliegende Holländer au Teatro alla Scala de Milan, Parsifal au Royal Danish Opera, Salomé au Royal Opera London, Lady Macbeth de Mtsensk (vainqueur du Grand Prix de la Critique de France) et Wozzeck à l’Opéra national de Paris et Parsifal à La Monnaie, lauréat du Prix de l’Europe 2010 Francophone et du Grand Prix de la Critique de France.

Hartmut Haenchen a réalisé plus de 130 enregistrements avec différents orchestres pour Berlin Classics, Capriccio, OpusArte, Pentatone, Philips, Sony Classique, Vanguard et ICA Classics. Ceux-ci incluent une discographie substantielle avec son Kammerorchester Carl Philipp Emanuel Bach. Son DVD de la Symphonie n ° 6 de Mahler (Orchestre symphonique de la Monnaie / ICA Classics) a reçu un Diapason d’Or.

Hartmut Haenchen est également l’auteur de nombreux livres sur la musique, y compris d’importantes études sur Wagner et Mahler. Hartmut Haenchen figure également dans un documentaire diffusé à la télévision et dans le cadre du Festival du film des Pays-Bas, The Skies Over Dresden. Ce documentaire a remporté le prix du meilleur film éducatif au 33e Festival international du film d’art de Montréal.


«