Emmanuel Krivine

D’origine russe par son père et polonaise par sa mère, Emmanuel Krivine commence très jeune une carrière de violoniste. Premier prix du Conservatoire de Paris à seize ans, pensionnaire de la Chapelle musicale Reine Elisabeth, il étudie notamment avec Henryk Szeryng et s’impose dans les concours les plus renommés. Après une rencontre essentielle avec Karl Böhm en 1965 il se consacre peu à peu à la direction d’orchestre, tout d’abord comme chef invité permanent du Nouvel Orchestre philharmonique de Radio France de 1976 à 1983, puis en tant que directeur musical de l’Orchestre national de Lyon de 1987 à 2000 ainsi que de l’Orchestre français des jeunes. De 2006 à 2015 il est directeur musical de l’Orchestre philharmonique du Luxembourg.

Depuis la saison 2015-2016, il est principal guest conductor du Scottish Chamber Orchestra et a été nommé, à partir de la saison 2017-2018, directeur musical de l’Orchestre national de France. Parallèlement à ses activités de chef titulaire, Emmanuel Krivine est régulièrement l’invité des meilleurs orchestres internationaux.

En 2004, il s’associe à la démarche originale d’un groupe de musiciens européens avec lesquels il fonde La Chambre philharmonique, orchestre sur instruments d’époque, aujourd’hui en résidence au Grand Théâtre de Provence. Cet ensemble réalise de nombreux concerts et enregistrements dont une intégrale des symphonies de Beethoven (Gramophone Editor’s choice).

Ses dernières réalisations discographiques sont, avec l’Orchestre philharmonique du Luxembourg, chez Zig Zag Territoires / Outhere : un enregistrement Ravel (Shéhérazade, Boléro, La Valse, etc.), un autre consacré à Moussorgski (Les Tableaux d’une exposition) et Rimski-Korsakov (Shéhérazade), et un dernier à Bartók (Concerto pour orchestre et Second concerto pour violon) ; et, avec la Chambre philharmonique, chez Naïve, des enregistrements consacrés à Mendelssohn (Symphonies « Italienne » et « Réformation »), Dvorák (Symphonie « Du Nouveau Monde »), Schumann (Konzertstück pour quatre cors et orchestre) et Beethoven (intégrale des symphonies).

Vient de paraître, pour le label Alpha, un DVD consacré à la Symphonie fantastique de Berlioz.


«